Se mettre au Bullet Journal

by

 

La tendance du Bullet Journal est incontestablement bien installée en France. Il suffit de voir les rayonnages qui lui sont dédiés en papeteries et les nombreux articles et vidéos sur le sujet.
Le Bullet Journal, que j’appellerai Bujo dans le reste de l’article (parce que c’est plus court alors ça m’arrange) et moi c’est maintenant une longue histoire. J’ai découvert cette méthode en 2014, je vous en avais parlé la toute première fois dans l’article « Le Bullet Journal » et depuis je l’utilise avec plus ou moins de régularité.

Le Bullet Journal c’est quoi ?

Le bujo c’est tout simplement un outil d’organisation. A mi chemin entre le carnet de notes, l’agenda et le journal, il est personnalisable à l’infini et ne demande que très peu de matériel. En effet, un simple carnet / cahier et un stylo font l’affaire.

Pour en savoir plus, je vous propose de visionner quelques vidéos sur le sujet. Certaines sont en anglais mais vous pouvez activer les sous-titres en cliquant sur la roulette en bas à droite de la vidéo.

Vidéo de présentation du concepteur de la méthode Ryder Caroll :

Bullet Journal à ta façon, vidéo de Nifty :

La vidéo de Solange (en Français) :

On s’y met ?

Avec tout ça, je pense que vous avez cerné un peu le concept mais vous avez envie de vous y mettre mais vous ne savez pas par où commencer alors voici quelques conseils qui pourraient vous aider à mettre le pied à l’étrier.

Surtout  ne commencez pas par regarder pleins de vidéos sur le sujet ni traîner trop sur Instagram ou Pinterest à la recherche de motivation. D’une part, ça risquerai de vous complexer et vous dévaloriser (« je n’arriverai jamais à faire aussi bien ») et aussi parce que le bujo est un outil PERSONNEL et personnalisable à l’infini. J’insiste car je pense qu’il est important de tâtonner et d’essayer des choses par soit même. Il n’y a pas deux bujos identiques et c’est justement ce qui fait tout le charme de cet outil.

Aussi, ne faites pas une énorme commande d’un carnet à 20€ ainsi que tout une flopée de stylos, crayons, tampons et surligneurs pour vous y mettre (oui oui je vous vois chercher des excuses pour acheter, je suis pareille). Commencez simple, sans prise de tête.

La troisième erreur que font beaucoup de novices, c’est de vouloir un bujo parfait. Mais c’est quoi un bujo parfait au juste ? Faut arrêter de se mettre la pression là où il n’y a pas lieu d’en avoir. C’est pas grave s’il y a une rature sur votre page. C’est normal, c’est la vie. La vie est elle toute lisse et sans rature ? Non bien au contraire ! Et bien le bujo c’est pareil, il y aura peut être certaines pages super clean et d’autres plus brouillons. Personnellement c’est comme ça dans mon bujo et quand je le feuillette je peux passer d’une page toute moche raturée et écrite à l’arrache à une page plus jolie avec des petits dessins et des couleurs. Ça reflète aussi ma vie et je vois rapidement si c’était une bonne ou une mauvaise période, si j’étais pressée, stressée ou si au contraire c’était une bonne journée.

Besoin d’une béquille pour commencer ?

Si je ne devais vous conseiller qu’un achat à propos du bujo ce serait le livre Petit guide pour grand bullet (lien affilié) de Julie du blog Zunzun. Ce livre est une véritable pépite car Julie a su y expliquer la méthode d’une façon simple et claire. De nombreux exemples en taille réelle permettent de s’inspirer juste ce qu’il faut pour commencer.

Pour ma part, j’ai fais quelques modifications dans mon bujo depuis l’article Bullet Journal ce qui marche ou pas pour moi.

Tout d’abord, j’ai basculé l’index à la fin du carnet. Je trouve ça beaucoup plus simple et logique finalement. Plus besoin de laisser X pages vides au début de mon bujo. D’autant que je ne note pas tout dans l’index mais seulement les pages « particulières », celle qui seront amenées à être relues par la suite (les collections et trackers par exemple).

Aussi mon future log n’est plus mensuel mais hebdomadaire. Alors là je sais que je vais me faire fâcher par les puristes mais j’ai inséré une sorte d’agenda au début de mon bullet avec deux semaines sur une page. J’ai sacrifié 25 pages mais ça me facilite grandement la tâche pour les événements et rendez vous.

Et enfin, je suis passé dans un carnet Moleskine Classic Collection au format L qui est un tout petit peu plus fin que le format A5 et avec des pages quadrillées. Il me convient très bien. Il est parfait … pour moi 😉

Et vous, où en êtes vous avec le bujo ?

Vous connaissiez ? Vous êtes adeptes ?
Vous êtes plutôt bujo minimaliste ou bujo façon art journal ?
Dites moi tout en commentaires !

[rad_rapidology_locked optin_id=optin_1][/rad_rapidology_locked]

30-09-17
Previous Post Next Post

Vous aimerez peut être :

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other