Mon Bullet Journal pour 2016

by

Bullet Journal Accro à l'organisation

En 2015, on peu dire que j’ai fais une sorte de crise d’adolescence des planners. Je me suis mise à essayer toutes les sortes d’agendas que je trouvais : différentes marques, différents formats, différentes mises en pages mais je dois avouer que je suis arrivée à me lasser de changer régulièrement et de courir toujours après un nouveau « unicorn » alors je me suis lancée un défi à moi même : n’utiliser qu’un seul et même support pour toute l’année 2016.

Dans le même temps, j’ai re-découvert le Bullet Journal en découvrant le blog Boho Berry. J’avais déjà essayé le système du Bullet Journal en septembre 2014 et je vous en avez parlé ici. Le fait de ne pas pouvoir se projeter m’avait rapidement fait abandonner la méthode mais j’ai découvert en me baladant sur les blogs et groupes Facebook dédiés au Bullet Journal comment contourner ce problème.

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas le Bullet Journal, voici une petite explication de la méthode : le BuJo (pour les intimes) consiste à regrouper son carnet de notes, ses to-do listes, son carnet de croquis et son journal sur un même support. Il peut s’agir d’un simple carnet ou d’un cahier, peut importe le format, peut importe la mise en page, tout ça c’est à vous de le choisir, parce que le BuJo c’est très subjectif.

Une fois que vous avez votre carnet et votre crayon, vous allez mettre en place les 2 choses les plus importantes du BuJo : l’index et les symboles.

L’index, qui sera la toute première page de votre carnet, est tout simplement un sommaire. Contrairement aux organiseurs qui fonctionnent souvent par thèmes et où l’on peut ajouter des intercalaires et créer des sections et faire des séparations, le BuJo fonctionne chronilogiquement et se lit comme un livre alors le sommaire permet de se repérer et de retrouver rapidement telle note ou tel planning. Si vous n’utilisez pas un carnet à pages numérotées, il vous faudra penser à les numéroter vous même au fur et à mesure.

Les symboles (bullets) quand à eux, vous permettrons d’un coup d’oeil de savoir de quoi est composée votre journée. Il vous suffit de choisir quel symbole vous souhaitez attribuer à telle tâche. Dans la version originale, l’accent est mis sur les tâches, les évènements et les notes .

Voici ce que ça donne :

. = tâche
x = tâche terminée
> = tâche déplacée
> = tâche planifiée
o = événement
– = notes

Pour mettre l’accent sur certaines choses vous pouvez ajouter des symboles supplémentaires devant vos symboles de base comme « * » qui peut signifier qu’une tâche, un événement ou une note est « urgent(e) » ou « ! » qui peut signifier « important ».

Pour que tout ça soit plus concret, je vais maintenant vous montrer mon BuJu 2016 dans le détail.

  • Les fournitures

Cette partie de l’article contient des liens d’affiliation. C’est à dire que je peux recevoir une petite commission sur les achats que vous ferez en cliquant sur ces liens. Cela ne change rien au prix du produit et je ne mettrai jamais de lien d’affiliation vers un produit que je n’ai pas moi même utilisé.

J’ai choisi un carnet de la marque LEUCHTTURM1917 à la base car je voulais absolument une grille pointée mais aussi pour tous les petits détails que proposent leurs carnets. Le slogan de la marque est d’ailleurs « Details make all the difference. » (Les détails font toute la différence). Voici donc les différentes caractéristiques qui m’ont fait craquer :
– un papier sans acide et imperméable à l’encre
– 249 pages numérotées
– une table des matières
– une pochette à la fin du carnet pour conserver des papiers
– un élastique de fermeture
– une large gamme de coloris tous plus beaux les uns que les autres (j’ai choisi le turquoise)
– des étiquettes pour l’archivage
– un large choix de formats (j’ai chosi le medium qui correspond à un A5)
– un large choix de mise en page : lignes, carreaux, pages blanches, grille de points. La marque propose même des agendas avec la semaine sur une ou 2 pages (jai choisi un carnet de notes avec grille de points)
– la possibilité d’acheter et d’ajouter un porte crayon assorti au carnet.

Vous pouvez le trouver chez Amazon au prix de 15€ environ.

Les stylos sont des Staedtler. Je les aime particulièrement car ils sont très fins et ne bavent pas.

  • La mise en place du BuJo

L’index dont je vous parlais un peu plus haut qui permet de se repérer et de retrouver les informations malgré l’absence d’onglets.

bullet journal 2

Mes symboles qui se rapprochent des symboles crées par Ryder Caroll pour sa méthode et mon code couleur. Le code couleur est un ajout personnel.

bullet journal 3

Ensuite j’ai dédié une demi page pour chaque mois afin de pouvoir noter les rendez vous et événements futurs. C’était cette partie qui m’avait manquée lors de mon premier essai avec le BuJo. Une demi page je pense que cela me suffit mais vous pourriez utiliser une page voir une double page par mois si vous pensez que cela vous sera nécessaire.

bullet journal 4

Par la suite, j’ai mis en place des « trackers », c’est à dire des suivis annuels. Un pour les soins capillaires, un pour le sport et un pour les menstrues. Parce que j’aime bien avoir une vue d’ensemble de ces choses là.

bullet journal 5

bullet journal 6

Cette double page est consacrée aux idées de pages et aux comptes instagram qui m’inspirent beaucoup pour le BuJo.

bullet journal 7

Ici je pense noter mes objectifs pour l’année. Je ne parle pas de résolutions mais bien d’objectifs réels et « quantifiables ». Les inscrire noir sur blanc est comme un contrat avec moi même.

bullet journal 8

Mes listes de livres à lire et films à voir.

bullet journal 9

Ensuite, une wish list pour y noter mes envies et me laisser quelques jours / semaines de réflexion avant d’acheter et une page pour y noter mes économies sur l’année.

bullet journal 10

Ensuite commence la partie agenda avec une double page pour le mois de janvier 2016. J’avoue sans honte avoir complètement copié celle de Boho Berry car elle me plait beaucoup et semble fonctionnelle. Je verrai avec le temps si je la laisse telle quelle ou si je la modifie.

bullet journal 11

Le tracker du mois de janvier pour les tâches quotidiennes (ou presque).

bullet journal 12

Mon journal de gratitude.

bullet journal 13

Voilà, mon bullet journal est près, il ne reste plus qu’à attendre encre quelques jours pour commencer à l’utiliser !
Si ça vous intéresse, je vous montrerai quelques pages journalières quand le moment sera venu.

Et voici la vidéo qui reprend un peu tout ça 😉

25-12-15
Previous Post Next Post

Vous aimerez peut être :

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other