C’est de la folie sur la toile, le livre de Marie Kondo : La Magie du Rangement, vendu à plus de 2 millions d’exemplaires, est présenté et vanté sur tous les blogs comme LE livre qui va changer votre vie et surtout votre intérieur.

J’ai hésité longtemps avant de faire cet article car je ne veux pas que l’on pense que je cherche à dénigrer l’auteure ou sa méthode. Je vous invite d’ailleurs à vous procurer le livre pour vous faire votre propre idée. On y trouve de bons conseils et il motive bien à faire du tri et du rangement mais je n’adhère pas au concept. Cela vient peut être du fait que j’ai ma propre méthode et ma propre organisation, je ne sais pas.

konmari

Voici les points qui ne m’ont pas séduite :

Le rapport à l’objet

Marie Kondo nous conseille pour faire du tri de se demander si cet objet nous procure de la joie, si oui on le garde et si non on le jette en le remerciant du service qu’il nous a rendu. Alors déjà là en tant que croyante, ça me chagrine un peu de remercier un objet, par contre je remercie Dieu de m’avoir permis de posséder et d’utiliser cet objet. De plus, je ne suis pas d’accord avec le fait que les objets ont une énergie et tout ce qui se rapporte au feng shui, tout cela ne fait pas partie de ma croyance.

Garder ou jeter

Dans la méthode Konmari, on garde ou on jette mais il n’y a pas de demi mesure. Forcément, le résultat est spectaculaire, la maison se vide et il devient plus facile de la garder propre et rangée. Bien sur ce serait plus long de tirer les objets à donner, à vendre, à jeter mais c’est quand même dommage de jeter des objets utilisables à l’heure où on essaye de diminuer nos déchets.

La fonction première

Ne conserver que les objets qui nous procurent de la joie, ne pas garder « au cas où », voici les bases de la méthode pourtant concrètement c’est assez difficile. Personnellement, si je faisais ça je jetterai 90% du contenu de ma maison et pourtant je suis une personne qui fait du tri régulièrement et qui n’aime pas garder des objets inutilisés.

Regrouper les objets similaires

Là encore, je ne suis pas d’accord. Je regrouperai bien tous les vêtements et chaussures de la famille dans un magnifique dressing mais voyez vous, je n’ai pas la place pour ça et je pense que la majorité d’entre nous est dans ce cas. Alors nos vêtements sont dans des placards dans nos chambres et les chaussures sont dans l’entrée. Aussi il y a une question de praticité dans tout ça, mes livres de cuisine par exemple sont dans la cuisine car c’est là que je les utilise, mes livres religieux dans le salon et ceux de loisirs créatif avec mon matériel créatif. Je trouve ça plus logique que de regrouper tous les livres dans une grande bibliothèque.

Faire le grand tri en une seule fois

C’est une super idée mais dans la vraie vie c’est assez difficile de trouver le temps de trier sa maison de fond en combles tout en continuant de gérer son quotidien, ses enfants, son boulot et ses tâches ménagères. Je trouve que c’est une grosse source de stress et de pression que de vouloir tout trier d’un coup. Sinon, en prenant une semaine de congés pendant laquelle on envoie les enfants chez la grand mère peut être que…

Le rangement à la verticale

J’ai découvert cette façon de ranger il y a plusieurs années et même si j’ai pu être séduite au tout début, j’ai vite recommencé à ranger à l’horizontale. Tout d’abord parce que je préfère avoir mes vêtements pliés dans une armoire que dans une commode. De plus, le rangement vertical c’est très bien lorsque la pile de linge prend toute la largeur du tiroir mais dès que l’on sort quelques affaires, la pile à tendance à s’effondrer et ça me dérange car ça ne fait pas « clean ».

magie du rangement konmari

La Magie du rangement (lien affilié)

Vous pouvez trouver La Magie du Rangement chez votre libraire.
Si vous l’avez lu, n’hésitez pas à me donner vos avis en commentaires !

signature

60 thoughts on “Pourquoi je n’adhère pas à la méthode Konmari”

  1. Je n’ai pas lu le livre, j’ai vu la méthode en gros et j’ai adhéré. On garde trop de choses inutiles. En revanche, elle jette mais ne donne pas ni ne vend. Là dessus, parfois c’est nul. J’ai adapté personnellement mais j’avoue qu’il y a plein de choses que j’ai jeté et je ne regrette pas.

  2. Salem

    Je suis tout à fait d’accord avec toi car de nos jours il faut toujours créer le buzz pour tout et n’importe quoi elle n’apporte rien de spécial concrètement et comme tu as dis si on suivait sa méthode on jetterai beaucoup de choses et le gaspillage sa me fait mal au cœur aussi cest plus facile de jeter à la poubelle que de chercher une autre solution

    1. Y a qu’à adapter : on ne jette pas et on essaye de vendre ou de donner.
      Ceci dit ça fait mal au coeur de jeter mais on est tellement dans une société de consommation que ça finit en cercle vicieux.

      1. moi, j’ai trouvé la solution : je donne tout (à part ce qui est pourri) je donne les vêtements aux copines qui les font passer a d’autres copines qui les font passer……quand ça a fait le tour, s’il reste quelque chose je le donne a des associations. pour les objets, bibelots, accessoires etc … je les donne aux centres Alzheimer de mon village et du village voisin : pour occuper le malades , on leur fait faire des jeux, et le gagnant remporte un lot , c’est comme ça que souvent ma maman me rapporte un objet qu’elle a gagné et que j’avais donné ! je stocke et ça repart !
        de plus , comme je suis en retraite et que j’ai beaucoup de temps libre, je leur confectionne de petits objets en laine : étuis a lunettes, porte monnaies, porte serviettes, les petites mémés sont tellement contentes de rapporter ce qu’elles ont gagné chez elles !

  3. j’ai acheté le livre pour me faire une idée vu l’engouement sur pinterest en particulier 🙂 Etant adepte de la culture japonaise, ça m’a emballé ! Mais je comprend que ça ne le soit pas pour tout le monde. Il faut remettre dans le contexte leur façon de vivre aussi !
    Par contre moi je tri : soit je jette, soit je donne, soit je vend ou soit je garde !! Je suis très récup alors ça, ça n’était pas possible !
    Pour le reste ça m’a beaucoup aidé. On est dans une société de surconsommation et la méthode Konmari couplé avec d’autres méthodes peut être géniale !
    Voilà pour mon avis

    1. Voilà c’est exactement ça : il faut prendre que ce l’on pense de meilleur dans chaque méthode 😉

  4. Salam aleyki Magalie ca va?

    alors moi qui était totalement bordélique, j’ai lu ce livre qui m’a totalement permis de changer.
    Chose que je pensais impossible.

    Je pense que ce livre est totalement inutile pour des personnes qui sont déja organisées. Donc je pense que toi qui a déja ta propre organisation ca ne va pas changer gros chose

    Maintenant pour moi, le simple fait de désencombrer l’espace, d’attribuer une place pour chaque chose et remettre systematique chaque chose à sa place m’a permis de
    1- garder ma maison rangée
    2- éviter les grands rangement qui durent des heures toutes les 3 semaines
    3- me sentir fiere d’etre sortie de ce probleme

    car en réalité avant, je pensais que pour garder une maison rangée il fallait toujours faire plein de rangement, ménage, qu’il fallait constamment s’y mettre et que c’était inévitable. Et ca me démotivait d’avance parce que je trouve ça nul de passer son temps à ranger ou nettoyer.

    Or, en ayant moins d’objet inutile et surtout une place pour chaque chose, et bien oui cela m’a permis de voir que l’on pouvait garder sa maison ranger sans trop d’effort.

    Pour ce qui est du coté spirituel, je suis musulmane aussi, je ne pense pas à remercier mes vetements ou mes chaussettes lol mais par contre je dis Bismillah en retirant mes veteemnt et je remercie Allah pour ce bienfait. Ce n’est pas dans la méthode mais c’est sur qu’on ne va pas la suivre à 100% mais tu as bien raison de le souligner

    Ensuite pour ce qui est du fait de garder les objets qui ‘nous mettent en joie’ là je suis assez d’accord avec elle, mais il faut encore avoir une notion spirituelle de la joie. Une casserole me met en joie car je suis heureuse de posséder une maison un toit, du feu et à manger… mais c’est sur que cette notion est propre à chacun. Mais je pense que nous les (anciens) bordeliques on se comprend sur la notion

    Elle dit de jeter, mais c’est mieux de donner si on peut tu as raison. Je pense que ce point n’est pas clairement évoqué dans le livre, cependant une fois que les vetements sont dans un sac, que l’on les donne ou que l’on les jette ne change pas le résultat, enfin je veux dire que si on les donne ca revient au meme.

    Evidemment faire le grand tri en une fois avec des enfants en bas age et tout c’est pas facile voir impossible. Mais après ce livre ne s’adresse pas qu’aux mamans qui ont des tout petits. Comme tu dis faudrait prendre une semaine mais si les enfants sont à l’école c’est possible de faire petits à petits. Mais avec un bébé koala je crois pas que ce soit envisageable lol

    Avant d’acheter ce livre, j’ai lu un article sur un blog qui « critiquait » la methode, et paradoxalement il m’a motivé à l’acheter, et tu sais pourquoi? Car la personne disait :  » Je n’avais pas spécialement de probleme d’organisation et j’ai trouvé ce livre inutile et les conseils sont nuls ».. Ah oui, c’est sur que si tu n’as pas de probleme d’organisation tu vas trouver ça inutile lol moi person je n’ai pas de problème à etre de bonne humeur alhamdoulilah, et quand je vois des livres qui expliquent aux gens comment apprécier la vie ou arreter de raler je trouve ca inutile, voire limite trop bizarre qu’on doive expliquer aux gens comment sourire à la vie ou apprécier les petits moments. Mais si ca leur fait du bien alos tant mieux.

    Voilà, j’espere que mon avis a pu t’éclairer sur le pourquoi du succès de ce bouquin. Je l’ai conseillé à plusieurs personnes aussi qui ont changé radicalement et quel bonheur alhamdoulilah.

    Après evidemment il ya des choses que je ne suis pas, sur les livres ou les vetements, mais le plus important pour moi est le début du livre qui rassure enormément les personnes sur la notion de rangement.

    Merci pour ton blog en tout cas !

    1. Alaykum Salam je partage le même point de vue et nos ressentis sur ce livre sont similaires ? . Je suis une bordélique repentie lol

  5. Merci Magalie pour cet article qui me conforte bien dans mon avis: cette méthode n’est pas du tout faite pour moi. Trop d’abstrait et peu de réalisme, c’est ce qui me dérange le plus. Si c’est pour vivre dans une sorte de maison témoin (qui n’est pas vraiment un foyer du coup), autant élire domicile chez Ikea !

    1. Oui c’est vrai qu’une maison trop rangée peu paraître froide, mais quand même j’irai bien vivre chez Ikea ^^

  6. Je suis d’accord qu’il y a à prendre et à laisser. Perso j’aime bien le rengement à la verticale dans les tiroires, je le faisais déjà pour mes sous-vêtements, et maintenant je le fais aussi pour les vêtements rangés dans des comodes. Pour ceux qui sont toujours dans mon armoire à étagères, ils sont en piles.
    D’accord aussi avec toi sur le fait que quand on prend un vêtement, qu’il soit rangé à la verticale ou à l’horizontale, la « pile » se défait un peu (mais sa méthode de pliage est quand même très intéressante, j’aime bien).
    Pour ce qui est des énergies, je suppose que Mari Kondo est aussi croyante, juste pas la même croyance que la tienne, et donc cela se respecte, même si on n’adhère pas. Quoi qu’il en soit, je trouve important de « respecter » nos objets, et d’être plein de gratitude de les avoir et des services qu’ils nous rendent. Après cela peut être de la manière de Marie Kondo en les remerciant directement, ou de la tienne, en remerciant Dieu. Ca rejoint un peut le rituel des grâces chrétiennes avant le repas: on se rend compte qu’on est chanceux d’avoir cette nouriture devant nous, on remercie Dieu, la nature, le fermier, et le cuisinier pour leur efforts qui nous ont apporté un si bon repas devant nous. Je trouve que c’est bien, des fois, de s’arrêter un peu pour se rendre compte de notre chance 🙂
    Voilà, c’était mon opinion sur ce livre qui fait tant de bruit!

    1. Merci de partager ton opinion. Je respecte tout à fait la croyance de Marie même si en effet elle est différente de la mienne, j’espère ne pas avoir été maladroite dans ma façon de présenter ce point.

      1. Non c’était très bien formulé 🙂 Je voulais juste souligner que derrière, il y a une notion plus large, chose que tu as très bien dit toi aussi (remercier Dieu).

        Sinon un petit mot pour te remercier de mon agenda maison; il me sert bien 🙂

    2. En fait, Marie Kondo remercie aussi « Dieu » parce que (je ne suis pas calée sur le sujet donc je me trompe peut-être) dans sa religion les choses ont une « âme divine » donc son (ses ?) Dieu se retrouve dans ses objets.

  7. Bonjour,
    Beaucoup de mes amies ne jurent que par cette méthode, j’avais été lire du coup et globalement, j’ai exactement le même ressenti que toi …
    Ma chambre est à l’étage, celles des enfants en-bas, je ne vois aucun intérêt à tout regrouper par exemple. Et tout jeter sans garder au cas où (et puis je ne sais pas jeter sans trier d’abord ce que je vais donner …), c’est pas mon truc non plus et deux / trois autres choses …
    J’ai gardé quelques idées, j’ai ré-arrangé les dressing, on y voit plus clair, j’ai fait pas mal de tri (en suivant un challenge « ranger sa maison en 21 jours ») et j’ai gardé quelques principes pour moi.
    En fait, je le ressens plus comme une philosophie avec de grandes lignes dont l’on peut s’inspirer que comme une règle de vie absolue 🙂
    Bon en même temps, je suis encore très très loin d’être une accro de l’organisation, mais je me soigne, grâce à toi en grande partie d’ailleurs, merci !
    Bonne journée
    Valérie

  8. Je suis assez d’accord avec toi … d’autant plus que je fais du repassage pour les gens !! LOL
    Je me suis dit (à force de le voir sur la blogosphère, et même avec petites vidéos intégrées) : « ouais, c’est pas mal quand on a peu de placards pour tout ranger, ou pas d’armoire ou une commode en guise d’armoire ».
    Mes commodes me servent à ranger mes draps (housse de couette + une taie + drap housse = tout plié et mis dans UNE taie) … elle met où les siens ?? 😉

  9. Bonjour,
    J’ai acheté ce livre. Je suis très satisfaite de la méthode proposée, comme toute méthode elle est à adapter en fonction des appétances et disponibilités de chaque personne. Elle donne vraiment de bonnes pistes et comme toute méthode pourquoi vouloir à tout prix la suivre à 100%. Lorsque je décide de faire du tri je termine le point qui me permettra d’éliminer le superflu. A chacun de trouver ce point et je ne vois pas en quoi cette méthode te choque. Rangement vertical ou horizontal ce n’est qu’un point de détail et ce n’est pas ceci qui fera la différence.

    1. Bonjour, ce n’est pas que ça me choque non plus, on ne va pas aller jusque là mais je mets juste le doigt sur les choses que je n’aime pas dans cette méthode.

  10. Ce qui m’a frappée personnellement, outre le fait effectivement qu’elle conseille de jeter ce dont on ne se sert pas alors que tant de gens manquent de bcp de choses et qu’on peut déposer pas mal d’affaires dans des associations pour eux, c’est qu’elle conseille paraît-il de jeter tous ses papiers. Je n’ai pas lu le livre en fait, donc je ne sais pas si elle donne réellement ce conseil. J’ai seulement lu qu’elle donnait ce conseil et ça m’a étonnée. Je prépare actuellement le dossier de retraite de mon mari et j’ai bcp de mal à le régulariser car il a égaré des bulletins de paies et il y a certains établissements où il a travaillé qui n’existent plus et d’autres qui ne conservent pas les bulletins de paies passé un certain délai. Et comme il a un homonyme auquel on a attribué une partie de ses trimestres, je dois fournir des justificatifs permettant de prouver que c’est bien lui et non son homonymes qui a cotisé pour ces emplois.

  11. Je rejoins Géraldine, sur le point de la culture japonaise et d’autres.
    Effectivement, la méthode de Marie KONDO est assez mal adaptée à notre culture européenne car nous n’avons pas les mêmes habitudes de rangement, d’appartement, d’us et coutume (feng shui, ZEN, KAISEN etc…).

    Pour ma part, je considère que quiconque souhaite ranger sa maison, et trouve dans diverses méthodes les éléments qui lui permettent de parvenir à son but, soit une bonne chose.

    Je ne pense pas qu’il s’agisse d’une histoire de « buzz », inutile de rappeler que le « buzz » n’existe que parce que X,Y et Z en parlent et en reparlent.

    Nous vivons une époque de surconsommation, à chacun de trouver son équilibre dans sa maison, sa vie et ses croyances et quoi de mieux que de réussir à allier tout cela ?

    Lorsque Marie KONDO parle de « jeter » et de sacs poubelles, je pense qu’il faut comprendre : « mettre hors de sa maison » et donc donner à des oeuvres, autour de soi ou pour recyclage, pour ma part, cela va de soi.

    Enfin, je ne pense pas qu’il y ait une méthode meilleure qu’une autre car nous sommes toutes différentes avec des vécus, des cultures, des habitudes et des caractères différents … par contre, je suis convaincue que chacune avec ses différences puisse apporter aux autres du soutien, de l’aide et du réconfort.

    Belle journée à toutes, et merci à Magalie pour ce partage.

  12. je suis d’accord avec toi, j’ai vu cette méthode et c’est vrai que si je devais l’appliquer ma maison serait super rangée puisqu’il n’y aurait presque plus rien !!! je ne veux pas non plus tout jeter, il y a des gens qui peuvent avoir besoin de vêtements, de chaussures…. quant aux livres, je les adore et je ne peux même pas imaginer les jeter !!!! bonne journée à toi et merci pour tous tes conseils et un merci spécial pour ton classeur maison que j’ai adapté à mes besoins !!

  13. merci pour cet article, il est toujours bien d’avoir aussi des avis qui ne vont pas dans le sens général (dans la mesure où il est juste et étayé).

    Je n’ai pas lu le livre et ne pense pas le faire, simplement car je n’en éprouve pas le besoin et les qq photos de rangements que j’ai vu ne me conviennent pas (je ne me vois pas ranger mes vêtements comme on range des dossiers, surtout que je n’ai pas de commode) .

    De plus, je ne vis pas seule, j’ai une famille. Et je ne me vois pas « imposer » ma vision du rangement à toute la famille. Par exemple, mon mari a besoin d’être entouré de beaucoup d’objets (dont beaucoup, beaucoup de livres), moi pas. Même si c’est moins facile pour faire le ménage, et bien je fais avec et lui qui n’est pas du genre très organisé fait avec ce qu’il appelle ma « maniaquerie du rangement ».

    Enfin, moi aussi je suis croyante et je ne me vois pas parler à un objet et le remercier.

    Bonne continuation

  14. Assalamou aleykoum, bonjour,

    Je viens de le terminer et je n’ai pas aimé !
    L’auteure raconte beaucoup de passage de sa vie qui ne sont pas utiles à mon sens…
    Elle est en boucle sur le fait de remercier les objets, leur parler… Comme s’ils avaient une âme et à la longue c’est gonflant !
    Autant de pages juste pour nous dire de tout ranger en une seule fois et tout ranger par catégorie… J’ai l’impression d’avoir perdu mon temps à le lire… Je l’ai lu complètement espérant, au fil des pages, trouver des astuces concrètes de rangement… Mais rien !
    La seule chose que je retiendrais et qui va peut-être m’aider dans mon tri c’est de me poser la question : est-ce que cet objet me met en joie ?… Et encore… Certains objets ne me mettent pas particulièrement en joie et je dois bien les garder quand même (aspirateur, serpillière, feuille d’impôt… )
    Bref… Je ne recommande pas et je suis bien contente de ne pas l’avoir acheté (merci la bibliothèque !)

  15. Je l ai lu et j ai le même avis que toi.
    On ne peut pas faire en 1 seule fois le tri . À moins de konomarisee les enfants et le mari en premier, mdrrrrr?
    Pour le tri cela m a aider à me séparer plus facilement des objets par contre je donne ou vendredi mais pas question pour moi de jeter quelques choses encore en état.
    Pour ranger les mêmes choses au même endroit, faut qu’ elle pense au famille car avec 5 enfants je ne me vois pas mettre les vêtements au même endroit, les livres ,les bijoux (j ai 4 filles) etc …..
    Marie kondo est célibataire, forcément c est plus facile.
    Et son pliage, je trouve pas cela pratique, perso tous mes vêtements sont sur cintres.
    Bref j ai trouvé beaucoup de blabla dans son livre et pas assez de congrès.
    D ailleurs je le vend , si ça intéressé quelques un ???
    Voilà mon avis

    1. Il y a une personne sur Facebook qui le cherche. Si tu n’es pas sur facebook je peux vous mettre en relation par email 😉

  16. bonsoir,
    j’ai découvert votre blog il y a quelques semaines et je dévore vos articles et je dois déjà vous remercier pour votre classeur maison que je suis en train d’adapter pour chez moi depuis le temps que je voulais en faire un!
    je me permets de donner mon avis sur votre article car si je partage certaines choses avec vous, je retiens surtout l’esprit du livre de marie kondo qui joue à mon avis le catalyseur pour faire du vide chez soi… mais comme l’ont dit certaines si l’on est déjà organisée et que l’on fait du tri ça n’a pas trop d’intérêt, ce qui est intéressant c’est de faire le premier pas et le livre arrivait pour moi à point nommé parce que je n’en pouvais plus du bazar et de la désorganisation (tout est relatif, bien sûr) qui s’était accumulé.
    j’adore touts les livres sur l’organisation, ils ont tous un intérêt et si ce livre ne remplit pas toutes les fonctions il a le mérite de surprendre et de donner immédiatement envie de se lancer, mais il a aussi ses limites (article que j’ai l’intention d’écrire un jour ou l’autre quand j’aurais retrouvé goût à publier)
    par exemple jeter tout ce que l’on élimine va beaucoup plus vite mais ça ne correspond pas à mes valeurs, je préfère vendre, donner, recycler avant de jeter en dernier recours, (elle a bien raison pour être efficace il faut jeter et non passer des heures à recycler ou vendre un par un les livres comme je le fais…)
    parler aux objets ça n’est pas non plus mon truc mais ça invite à se séparer d’objets sans scrupules sans regrets car parfois on attache vraiment trop d’importance aux choses…
    je pense que ce livre est à lire à plusieurs degrés, c’est moins terre à terre qu’il n’y paraît.
    pour échanger j’ai écris quelques articles sur ce sujet et notamment ma critique du livre.

    http://funaig.canalblog.com/archives/2015/08/09/32464546.html
    http://funaig.canalblog.com/archives/2015/08/20/index.html
    http://funaig.canalblog.com/archives/2015/09/04/32580222.html
    http://funaig.canalblog.com/archives/2015/09/08/32597094.html

    merci encore de nous donner la parole.
    Marie

  17. Bonjour à toutes,
    personnellement je partage ton avis Magalie ! Je suis une pro du rangement puisque je suis home organiser 😀 Et je pense que Marie Kondo va un peu loin sur la relation à l’objet. Je pense que du bon sens, de la simplicité et de l’énergie peuvent suffire.

  18. Bonjour Magalie.
    Je suis contente d’avoir ton opinion sur le sujet (je l’attendais un peu 😉 ) J’ai lu, j’étais d’abord très critique et puis je me suis lancée. Depuis je suis plutôt accro ^^ j’ai même fait un article sur le sujet !
    Je n’avais pas fait de tri depuis longtemps et ça fait du bien de prendre du temps pour vider la maison.
    J’ai les enfants avec moi alors j’adapte à ma sauce. Je ne fais pas de tas avec toutes les affaires (sauf si je sais que sur les deux heures de sieste de ma dernière j’ai le temps de tout ranger), je divise beaucoup le travail, je ne range pas tout au même endroit mais j’essaie de rassembler certaines choses quand je peux… Comme pour tout ce que je lis, je ne prends que ce qui me plaît et qui peut me servir ensuite, j’adapte à mon quotidien sans en faire une obligation. Je ne trie et je ne range pas les affaires de mon mari et je ne lui demande pas de le faire… Ma maison ne sera jamais un archétype konmari.
    En tout cas, ça m’a donné un sacré coup de fouet ! Et du coup je respecte mieux mes routines (j’ai encore beaucoup de progrès à faire en matière d’organisation !)

  19. Moi qui adore le rangement et l’organisation, j’ai acheté ce livre dés sa sortie. J’ai été déçue et n’est pas vraiment compris l’engouement.. Du coup, ton article me rassure: je ne suis pas la seule! En revanche, pour le désencombrement, je suis fan du livre « zéro déchet » de Bea Johnson, qui fait réfléchir sur l’utilité des objets que nous avons, pièce par pièce.

  20. Je suis aussi de ton avis sur différents aspects du livre : le fait de jeter me dérange, surtout après avoir lu à peu près à la même époque Bea Johnson et son zéro déchet! Je suis également très sceptique sur le fait de remercier quotidiennement son sac à main…
    Par contre, j’ai complètement adhéré au principe de LA question: cela me met-il en joie? quand il faut faire le choix de garder ou de se débarrasser d’un objet ou d’un vêtement. Cela m’a vraiment permis d’épurer ma maison et de ne garder que ce qui me rend heureuse.

  21. Salam alaykum, alors moi c’est l’inverse j’ai trouvé ce livre à moment où je me sentais débordée et ensevelie sous toutes mes affaires. J’ai deux enfants en bas-age et je suis free-lance et à un moment j’ai frôlé le burn out. Ce livre est tombé à pic!

    Mon rapport au objet à totalement changé, avant je culpabilisais de jeter un objet ou un vêtement qui m’avait été offert, je conservais des archives qui datait du collège sous prétexte que je pourrais en avoir besoin ou par simple nostalgie. Bizarre ce livre à eu un effet bénéfique sur moi, le fait de pouvoir se séparer d’affaires qui ne te servent à rien, redonne confiance en ces propres décisions, faire le vide permet de se centrer et de faire le point sur le passé.

    J’ai appliqué la méthode en 4 mois, il est conseillé de le faire en moins de 6 mois sur le livre pour ne perdre la motivation. J’ai donné plus de 12 cartons d’habits et 4 cartons pour les affaires des petites. Le rangement vertical à trouvé tous son sens dans les tiroirs de mon mari et pour les affaires de bébé, avant je perdais énormément de temps à sélectionner leur affaires car j’oubliai totalement l’existence de certains vêtements rangé dans le fond. Cette méthode est excellente pour avoir une vision d’ensemble. J’ai acheté des boîtes en tissus et en une semaine c’était réglé.

    Je pense qu’il faut prendre du recul par rapport à l’auteur qui bien qu’elle soit passionné reconnaît elle même que ça tourne à l’obsession. J’adapte cette méthode à ma manière de vivre donc pas de regroupement mais bien chacun sa place.

  22. J’adhère complètement à ton avis. J’ai aussi testé sa méthode de pliage, on passe beaucoup de temps à se rééduquer pour pas grand chose au final : c’est vrai, on voit mieux mais rien ne tient.
    Je suis un peu soulagée de voir que je ne suis pas la seule à être convaincue. J’avais écrit un article il y a peu sur ce que je pensais de Konmari : j’ai beaucoup de mal avec sa relation avec les objets qui est, à mon sens, culturelle et aussi avec quelques phrases un peu trop sexistes.

  23. Bonjour

    Alors, perso, je l’ai vu, mais pas acheté. Et, pourtant, Dieu sait que j’aurais bien besoin de faire du tri et de désencombrer ! Mais, je ne suis pas sûre que jeter pour jeter soit le bon truc. J’avais lu une fois il y a longtemps dans un livre sur le rangement que, si on ne savait pas trop quoi faire de certains objets, c’était de les mettre dans un carton et de le ranger quelque part. Si, une année après, on ne l’a pas ouvert, c’est que l’on a pas l’usage des objets et on peut donner directement le carton tel quel.

    Par contre, je rebondis sur « en prenant une semaine de congés pendant laquelle on envoie les enfants chez la grand mère peut être que… »… eh bien c’est dans ces cas là qu’il nous arrive les pires catastrophes ! il y a quelques années, j’ai refilé mes gosses à ma mère et j’ai attaqué le gros chambardement de l’appartement. J’ai jamais fini, je me suis retrouvée aux urgences suite à une chute de l’escabeau où j’avais grimpé pour attraper un carton sur le dessus d’une armoire. Je suis mal retombée et je me retrouvée plâtrée du bras jusqu’aux doigts ! C’est mon mari qui, en fait, a remis les choses où elles étaient en attendant que j’aille mieux pour reprendre mon tri (chose que j’ai fait après, petit à petit)^^

    Voilà, voilà 🙂

  24. bonjour,
    après avoir beaucoup entendu parler de ce livre, je l’ai lu et je suis d’accord avec vous. ma première impression c’est que c’est femme a un sacré problème psy avec le rangement, c’en est maladif chez elle. tout n’est pas négatif, il y a de bonnes idées mais tout ne peu pas être mis en place du fait que nous n’avons pas la même culture. désencombrer, oui mais de la à remercier ses vêtements ou ses chaussures , y des limites !!!! par contre avez-vous lu le livre de bée johnson (zero déchets) ? je vous le conseille , perso j’en suis fan et la on a de très bon conseil !

    1. Bonjour, je n’ai pas lu le livre de Bee Johnson mais je pense d’après ce que j’ai lu que je ne vais pas accrocher non plus ^^

  25. J’ai eu l’occasion de feuilleter plusieurs fois son livre, qui ne m’a pas donné envie de l’acheter exactement pour les mêmes raisons que tu évoques justement.

  26. Salam aleykoum,
    Je viens de découvrir ton blog très intéressant via pinterest. Je suis maman de 3 garçons et je fais école à la maison. Je pense m’inspirer de tes idées pour mon organisation. Merci.
    Au passage, je me suis arrêté sur le titre de cette article car je pensais que c’était une manière d’impliquer les maris. :p
    MDR bon ça prête à confusion le nom de cette méthode tout de même.
    À bientôt.

  27. Je n’ai pas acheté le livre, ce que j’ai lu de cette méthode sur internet ne m’a pas emballée.
    Je n’aime pas trop jeter, je préfère autant que possible donner ce qui est en état ou recycler ce que je peux.
    J’aime bien aussi conserver des choses « au cas où… » cela m’est utile pour les décos ou bricolages DIY etc…
    Mais j’ai la chance d’avoir un sous sol, alors qu’il me semble qu’au Japon, (la méthode est japonaise je crois ? ) ils n’ont pas trop de place en général.
    Je n’ai jamais fait le tri de tous les placards à la fois, je serais tombée zinzin (rire), je fais pièce par pièce. Le plus urgent autrefois c’était les habits des 3 enfants qu’on devait renouveler régulièrement.
    Pour tenir dans le temps, je pense qu’il faut une méthode avec laquelle on se sent à l’aise, du moins pour moi sinon je lâche prise très vite.

  28. J’adhère. Il suffit de l’adapter à soi en ce qui concerne le fait de jeter, il n’est pas interdit d’aller au conteneurs, de donner et de vendre. Il y a une erreur dans l’article, oui elle conseille de regrouper les affaires au même endroit mais d’abord elle dit de rassembler un type d’affaires au même endroit pour désencombrer et trier.

  29. Bonjour!

    J’ai, moi aussi, lu ce livre. Je ne suis pourtant pas bordélique ^^ mais je suis accro à la lecture, à la culture japonaise et/ou Feng Shui et je suis une curieuse qui aime se faire sa propre opinion…
    Bref, le livre est simple et rapide à lire. Intéressant mais pas ‘bouleversant’ pour moi. On peut retenir quelques trucs et astuces par-ci par-là.
    Et je suis de ton avis quand à ‘tout jeter’: quel gâchis! Pour ma part, je vends pas mal d’objets qui ne me servent plus et si je n’arrive pas à les vendre, j’en fais don à Emmaüs ou tout autre centre du même type.

    Je pense, tout de même, que cela peut aider les plus bordéliques d’entre nous… Histoire de faire un déclic (quoique je préfère les livres de Dominique Loreau 😉 )

    Vous souhaitant un bel après-midi à toutes!

  30. Bonjour

    J’ai acheté ce livre il y a quelques mois déjà et je suis comme toi, beaucoup de points me déroutent. Déjà qu’à peine adolescente elle soit capable de dire à sa famille comment il faut ranger la maison… je sais que j’ai du mal, mais si un de mes enfants insistait systématiquement pour me dire comment ranger je crois que sur le long terme cela ne passerait pas du tout. Ensuite, le rangement global ne me convient pas non plus.
    En fait j’utilise cette méthode comme un outil pour me fabriquer la même, ainsi que flylady, zen to done,… et toute autre méthode que je trouve. Je pioche à droite et à gauche des idées, mais au final je crois que chacun et chacune étant différents (heureusement), chacun doit se faire ses propres outils.

  31. Bonjour,

    Oui bien sûr il faut adapter les méthodes à sa façon de vivre et à ses croyances ou convictions.
    Cependant il y a quelque chose de fondamental avant de faire le vide: c’est bien beau de jeter (ou donner…) mais il faut également moins ou MIEUX consommer. Cela revient à ne faire entrer chez soi que l’essentiel, ça limite le besoin de se débarrasser des choses.
    Pour moi c’est aussi là qu’on doit s’améliorer. Et là c’est plus difficile je trouve car, oui, parfois l’achat est un plaisir plus grand que l’objet acheté lui-même!!! Aïe, pas facile de se défaire de notre société de consommation, mais courage, c’est la bonne voie pour notre planète!

    1. Vous avez tout à fait raison, il faut prendre le mal à la source et c’est le plus difficile.

  32. ahhhh merci je ne suis pas la seule a voir lu le lire en me disant que non , non ça allait pas le faire du tout. il y a des bonnes astuces, mais beaucoup de choses completement abérante pour moi. Et puis tout le blabla sur son enfance a ranger sa classe, les chambres de ses frères et soeurs… ça m’a gonfflé, alors j’ai commencer a trier mes livres en revendant celui ci 🙂

  33. Là c’est franchement de la mauvaise foi… Évidemment que quand elle dit de jeter, cela signifie mettre hors de chez soi. Libre à vous de jeter ou de donner, ça n’est pas le sujet.
    Et décrédibiliser le livre parce qu’elle remercie ses objets… Quel manque de tolérance vis à vis d’une religion que vous ne connaissez même pas.
    Peut-être parce qu’elle a plus de succès que vous ?….

    1. Bonjour, as-vous lu l’intégralité de l’article ?
      Je donne les raisons pour lesquelles je n’ai pas accroché avec cette méthode mais à aucun moment je ne décrédibilise le livre. Je conseille même à mes lectrices de le lire pour se faire leur idée.
      Quand à son succès j’en suis très heureuse pour elle.
      Moi ? Je me fous complètement du succès si vous voulez tout savoir. Je ne cherche pas la gloire.

  34. Bonjour,
    Alors evidemment je suis une bordelique. Paradoxalement, si l’on en croit l’auteure, je sais quand meme qui je suis ou je vais d’ou je viens ce que je veux ne veux pas etc mais je me demande pourquoi faut il etre rangee? Pourquoi ces lois descendues d’on ne sait ou mais probablement du ciel comme les tablettes de la lois et qui induisent que c’est mal d’etre bordelique. Alors evidemment le bordelique doit souffrir de son bordel et sa vie personnelle est tout aussi bordelique… Ca m’embete. Comme tout type de culpabilisation. Tanguy par exemple. Il faut quitter ses parents sinon on est un rate. Mais il y a des tas d’endroits dans le temps et l’espace ou on ne culpabilise pas les etres de cette evidence biologique de base qu’est l’interdependance. Moralite notre societe fabrique des gens mal dans leur peau. Il faut etre propre range independant et au bout du compte toutes cette rangee vide de fausse valeur convoque l’etre malheureux coupable et seul chez un medecin qui ca lui coller psychotherapie et prozac afin de rentrer dans le rang. Dans sa petite boite.
    Tout cela me derange. Personnellenent je suis heureuse de mon bordel. Je peux accumuler comme me defaire des objets ou des souvenirs qui ne me plaisent plus et je me prends parfois a rigoler en me disant et si le feu se declare je prends quoi ? Ben rien. Parce que dans tous mes objets mes souvenirs et mon bordel que j’aime et dans lequel je me vautre orgiaquement et qui choque mes visiteurs a qui je ne manque jamais de dire que si quelque chose leur a plu je leur en fais cadeau he bien si le feu se declarait je ne prendrai rien !. Rien parce que ce n’est ni la possession ni les objets ni le bordel qui me definissent.
    Et ce qui me gene le plus ce sont les amalgames dans cette methode. Les maisons bordeliques ou les enfants courent dans tous les sens une seule chaussette aux pieds et les cuisines a l’oppose du comptoir chirurgical qui deverse odeurs couleurs matieres comme une caverne d’ali baba c’est chouette.
    J’ai vecu au Japon. Il sont gentils les japonais et cette culture me facine (j’ai meme eu un fiance japonais, le pauvre !) mais ce sont les gens les plus tristes que j’ai jamais vu. L’ambiance d’un mariage c’est moins gai qu’un enterrement chez moi.
    Mais bon… je dis ca je dis rien.
    Aldous Huxley . Mouais. C’est bien de le relire.

  35. Je suis fan !! J’aime le rangement. Notre sous sol est plein des affaires de ma belle mère dont mon mari ne veut pas se séparer. Nous avons décidé de tout ranger ensemble. Par contre, je ne peux pas jeter ce qui ne me sert pas, sauf si c’est hors d’usage. Alors je donne, ou je vends (ebay, le bon coin, vide grenier). Le côté religieux, je laisse aussi. Alors prenons le meilleur de cet ouvrage, comme dans tout.

  36. Bonjour,
    A vrai dire moi non plus je n’ai pas vraiment adhéré et mon point de vue est assez similaire au vôtre : je trouve moi aussi qu’une méthode aussi radicale demande beaucoup de temps (et à mon avis c’est plus simple de ranger un appart japonais même encombré qu’une de nos maisons), je me demande bien où trouver la place de tou entasser au même endroit pour faire son tri, je trouve moi aussi bien plus logique d’avoir les livres de cuisine à la cuisine, les romans dans la chambre, les livres d’art dans le bureau, et j’ai constaté la même chose pour les tiroirs, néanmoins là part contre je préfère sa méthode car on n’a pas à sortir un vetement de sous la pile :p… Bref quoi qu’il en soit il est intéressant que sa méthode soit nuancée par d’autres points de vue car nous avons toutes des tempéraments et modes de vie differents et ça ne convient pas à toutes du moins appliqué à l’identique j’en suis convaincue.
    Enfin, il faut pouvoir jeter ce n’est pas si simple ne serait ce que de tour transporter à la déch’ ou sortir la poubelle, sans compter que beaucoup d’objets pourraient etre donnés, elle en a de bonnes :p… (d’un autre côté où les stocker lors d’un rangement radical quand on n’a ni garage ni entrepot ? dans ce cas jeter est effectivement la seule solution)
    Ranger est vraiment très compliqué dans les faits, la seule méthode qui m’aurait convenu est de pouvoir vivre come uen étudiante, trouver tout de suite un T1 qui m’aurait convenu, avec un GRAND couloir, avoir mes petites affaires dans le studio et toute une rotation de choses chinées entreposées dans le couloir sur des étagères murales sans toucher à mon univers intérieur ou si peu, uen sorte de tampon en quelque sorte. Mais dans les faits on prend ce qu’on trouve, souvent vétuste et mal fichu ou un clapier, et on s’y loge comme on peut… J’aurais aimé pouvoir lui objecter d’ailleurs qu’il est très difficile de déterminer si un objet nous met ou non en joie si notre logement nous sort par les yeux, et que vide il apparait encore plus moche :/
    mais bon cette méthode peut etre très bien si on vit dans un endroit très grand (dressing et placards) et très clean, une vraie pub pour Ikea en somme ou si presque toutes nos affaires sont destockees chez nos parents :p

  37. Hello !
    J’ai ulu ce livre que j’ai trouvé intéressant mais ne m’y reconnais que très peu.
    déjà bien que je comprenne très bien qu’on puisse avoir une relation affective à ses affaires et les traiter comme des etres vivants, je n’irais pas jusqu’à vider mon sac à main chaque jour ça me semble prendre un temps fou à la longue surtout s’il faut aller chercher son contenu aux quatre coins de l’appart.
    J’ai essayé de ranger mes chaussettes roulées, ça le fait pour certaines mais surement pas tout le tiroir. Plier ses t shirts sur chant est très compliqué et il faut qu’ils soient suffisamment serrés sinon ça ne tient pas. Et puis, je n’ai pas beaucoup de tiroirs et les boites tiroir ça ne tient pas, quand on tire elles bougent.
    Les boites à chaussures c’est bien, mais souvent elles puent horriblement le cuir (c’est une odeur que je n’aime vraiment pas) ou le pétrole, et l’odeur ne part souvent jamais, aussi je ne les utiliserai surement pas à la cuisine, d’ailleurs ça ne serait pas pratique dans mon coin cuisine.
    Il m’est techniquement IMPOSSIBLE de TOUT ranger en une seule fois, ça aurait peut etre marché quand je n’avais qu’un studio pas trop rempli mais avec mes 4 petites pièces plus véranda c’est juste les travaux d’Hercule.
    Il n’est pas forcément évident de ranger toutes ses affaires du même type au même endroit, l’aspect esthétique joue aussi, j’ai déjà essayé des rangements logiques mais comme mon logement est assez vieillot certains de mes affaires modifient sa géométrie et contribuent à rendre sa personnalité particulière compatible avec MES gouts et mode de vie à moi (ça m’a pris 5 ou 6 ans et non je ne peux pas déménager c’est miracle que j’aie pu me loger à peu près correctement à ce prix et déménager revient trop cher) et donc doivent rester à une place pas forcément logique et homogène.
    Enfin et non des moindres évaluer la joie m’est infiniment compliqué. déjà parce que je n’ai pas la chance comme certaines d’entre vous d’avoir un caractère naturellement heureux et d’autre part et surtout, je ne suis pas du tout tactile ! la plupart du temps à toucher je ne ressens rien, tout au plus au contact de certaines vetements je peux dire si je suis bien dedans ou pas. Je suis visuelle, et meme si un objet ne me convient pas à l’usage, sa fonction esthétique et sa couleur me tiennent lieu de balises, je ne pourrai toujours que camper chez moi et je fonctionne donc en termes de délimitation de mon camps dans un lieu qui ne sera jamais le mien.
    Enfin, j’ai un côté bordélique bien que mon bordel soit organisé et je ne pourrais pas fonctionner par petites cases, dès qu’un ordre devient immuable j’oublie mes objets et ai l’impression d’etre fixée-enracinée dans ce logement que je n’aime pas et ça me donne un sentiment d’insécurité.
    En revanche jadhère au vide et au fait de posséder peu, c’est juste que ma méthode diffère de la sienne et qu’il ne me sera jamais possible de faire de mon logement un appart japonais rangé dans la journée, dommage j’aurais aimé expérimenter les effets sur ma vie mais c’est vraiment impossible d’autant qu’il n’est pas évident de se résoudre à jeter, je veux bien faire 30 sacs poubelle mais je les mets où ? sur le trottoir ?
    Bref, pour le moment je ne saurais pas appliquer cette méthode qui me demanderait un temps d’adaptation certain, mais ça reste intéressant à lire et dans la mesure où c’est compatible avec mon mode de vie, je la teste ici et là, le fait est que ça m’a dans certains cas aidée à ranger un peu.
    Mais bon, j’ai hate d’etre au moment où je serai en mesure de vider une bonne fois car je trouve qu’il n’y a rien de plus insécurisant que de posséder plus d’affaires qu’on ne peut en faire le tour d’un seul regard.

    1. Merci pour votre témoignage. Je suis convaincue qu’il n’y a pas une méthode mais autant de méthodes que de personnes 😉

    2. Frida,
      Je partage ton point de vue (le mien a été publié le 23.02.2016) et 18 mois après, je peux dire que j’ai intégré certains aspects de la méthode Kondo mais aussi de Béa JONHSON et de biens d’autres personnes sur la toile qui visent au minimalisme et 0 déchet.
      Mais tout cela est le résultat d’années d’essais de mise en place … le temps de les adapter à ma vie, ma personnalité… j’ai une tendance accumulatrice un tantinet bordélique… pas toujours facile d’allier le minimalisme et l’accumulation… mais je gère !!!
      Belle journée à toutes et tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *